L'ostéopathie

est une thérapie manuelle qui permet de déterminer et
traiter les restrictions de mobilité affectant
l’ensemble des structures du corps humain.

Vous recherchez un ostéopathe

L’ostéopathie fut découverte à la fin du XIXè siècle aux Etats-Unis par un médecin, Andrew Taylor Still (1828-1917)

Né d’un père médecin et fermier, il apprend la médecine à ses côtés. Il pratique la médecine pendant de nombreuses années, et notamment lors de la guerre de Sécession, où il dissèque de nombreux cadavres et approfondit ses connaissances en anatomie.

Pendant des années il étudie l’anatomie, la physiologie, la biomécanique et tente de trouver des liens entre les différents systèmes du corps humain ; vasculaire, ostéo-ligamentaire, digestif, nerveux et musculo-ligamentaire.
Suite à la perte de trois de ses enfants d’une épidémie de méningite, le sentiment d’impuissance face à la maladie le fit douter de la médecine officielle de l’époque et se poser des questions sur le fonctionnement du corps humain.
En 1874, Still a la révélation de l’ostéopathie et en établit les principes.

…Comme un rayon de soleil, je dressais l’étendard de l’ostéopathie en proclamant : Dieu est Dieu et la mécanique qu’il a mise dans l’Homme est parfaite.

Il était convaincu que l’être humain possédait en lui les ressources pour s’auto-guérir et pour lutter contre la maladie.
Ainsi, il suffirait de maintenir le corps en bon état (aspect préventif), ou, dans le cas où la pathologie serait déjà installée, de traiter les lésions ostéopathiques (aspect thérapeutique).

Pendant plusieurs années, il pratique cette médecine ostéopathique avec un succès grandissant et est bientôt rattrapé par sa réputation, certains médecins et autres membres du clergé le rejetant car assimilant ses pratiques à de l’ésotérisme.
Il finit par quitter le Kansas et s’installe à Kirksville.

En 1892, il fonde à Kirksville la première école d’ostéopathie, l’American School of Osteopathy.

L’ostéopathie est introduite en Europe par John Martin Littlejohn, un des premiers élèves de Still. Il ouvre en 1917 la première école d’ostéopathie à Londres ; la British School of Osteopathy.

C’est seulement dans les années 1960 que l’ostéopathie arrive en France, portée par des praticiens issus de Londres et des Etats-Unis. Grâce à l’engouement qu’elle provoque, plusieurs écoles s’ouvrent alors en France, et en 1962 la pratique de l’ostéopathie est réservée aux médecins. Les non-médecins pratiquant ainsi l’ostéopathie sont alors régulièrement accusés d’exercice illégal de la médecine et subissent des procès. Il faudra attendre le 4 mars 2002 pour que l’ostéopathie soit légalisée en France, et les décrets d’application suivront en mars 2007.

Après la sortie des décrets d’application en 2007, le nombre d’écoles de formation et de praticiens explose en France, sans réel contrôle sur ce qui est enseigné.
En 2014, de nouveaux décrets réglementent la formation de l’ostéopathie, faisant ainsi passer le nombre d’écoles dispensant la formation de 62 à 26.
A la mi-avril 2015, on comptait 22 318 ostéopathes D.O, c’est-à-dire des praticiens ayant obtenu un diplôme d’ostéopathie dans un établissement agréé par le ministère de la santé.